Partenaires

Logo Université Paris 13
Logo LSPM



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes scientifiques > > PACTM > Les thèses en cours

Les thèses en cours

Formation par la recherche

La politique du groupe en matière de recrutement de doctorants vise à maintenir un équilibre entre des sujets de thèse à caractère plutôt fondamental (financés pour la plupart par des allocations de recherche de l’Ecole Doctorale Galilée) et d’autres à caractère plutôt appliqué (financés principalement par des contrats de collaboration avec des entreprises). Cet équilibre nous permet ainsi de recruter des doctorants aux profils et intérêts variés.

Par ailleurs, afin de fournir le meilleur encadrement possible dans un environnement qui dépasse le simple LSPM et d’augmenter ainsi l’attractivité du groupe, la plupart des thèses s’effectuent en co-encadrement (le plus souvent par des chercheurs habilités et d’autres en préparation d’HDR) et en partenariat avec des industriels et/ou d’autres laboratoires (projets ANR, IFR, F2MSP ou co-tutelles). Les réunions d’avancement imposées par ce type de projet permettent en outre d’entraîner au mieux les doctorants à la présentation (orale et écrite) de leurs travaux de recherche.

Enfin, nous veillons également à ce que chaque doctorant puisse participer à plusieurs manifestations scientifiques depuis la réunion de groupes de travail ou GDR jusqu’à la conférence internationale et à la publication de ses résultats en tant que premier auteur, au plus tôt dans le respect des contraintes des contrats de collaboration.

En conséquence de cette politique, nos doctorants poursuivent leur carrière à plus de 90% dans le domaine de la recherche et de l’enseignement publique ou privée.

Thèses en cours

K. Ardon, « Analyse expérimentale et numérique de l’essai de disque de rupture : Cas de l’acier 35CD4 testé sous hydrogène gazeux », début décembre 2011, co-direction M. Gaspérini, Y. Charles et P. Levée (Air Liquide) (thèse CIFRE).

S. Ayadi , « Analyse expérimentale et simulation numérique de la fragilisation par l’hydrogène dans des polycristaux métalliques élastoviscoplastiques », début octobre 2013, Co-direction M. Gaspérini et Y. Charles, collaboration F. Schoenstein (allocation Ecole Doctorale Galilée).

B. Beucia, « Etude des liens entre écrouissage/restauration et croissance de grains (mobilité des joints) dans les polycristaux métalliques thermo-mécaniquement transformés », début octobre 2012, co-direction P. Franciosi et B. Bacroix (allocation Ecole Doctorale Galilée).

S. Dufrenoy, « Influence des transformations de surface induites par usinage sur la tenue en fatigue du Ti10-2-3 », début octobre 2012, co-direction B. Bacroix et T. Chauveau (bourse CG93, collaboration Eurocopter).

S. Easeng , « Etude de la migration des interfaces dans des multi-cristaux de Cu par une démarche associant expériences et simulations multi-échelles », début octobre 2014, Co-direction C. Kahloun, S. Queyreau et B. Bacroix (allocation Ecole Doctorale Galilée).

Z. El Omari , « Simulations multi-échelle de la migration des interfaces dans les matériaux polycristallins », début octobre 2014, Co-direction S. Queyreau, C. Kahloun et B. Bacroix (allocation Ecole Doctorale Galilée).

T. Santos, « Contribution à la compréhension des liens entre microstructures et propriétés tribologiques d’aciers inoxydables haute dureté après traitements de surface et revêtements », début novembre 2011, co-direction B. Bacroix, D. Chaubet, T. da Silva et G. Inglebert (Supmeca) (CDD doctorant CNRS sur projet FUI/ pôle Astech).